Archives pour la catégorie Journées d’étude

JE Le service public dans tous ses états. Troisième journée. Les crises du service public

Journée d’étude organisée par le programme transversal MMSH TRANSPUME – Transformations du service public en Méditerranée

Vendredi 26 juin 2015, salle PAF, MMSH

LE SERVICE PUBLIC DANS TOUS SES ÉTATS. Troisième journée. Les crises du service public

09H30         Introduction. Le service public et ses crises, entre redéfinition et remise en cause

Ghislaine Gallenga (AMU-IDEMEC), Mustapha El-Miri (AMU-LEST)

Le retour aux biens communs : une réhabilitation du service public ?

Melissa Blanchard (AMU-IDEMEC)

            Ce que les conflits sociaux des fonctionnaires nous apprennent sur les crises du service public

Ghislaine Gallenga (AMU-IDEMEC)

           Les crises de légitimité du service public

Mustapha El-Miri (AMU-LEST)

         Le droit public et la crise du service public à la française : un exemple d’hystérésis

Charles Bosvieux-Onyekwelu (CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Discussion  

affiche JE Transpume 26 Juin 2015

Programme JE TRANSPUME 26 juin 2015

JE LE SERVICE PUBLIC DANS TOUS SES ÉTATS Deuxième journée Regards croisés de la philosophie et de la science politique

Vendredi 5 décembre 2014, salle 101, MMSH, Aix-en-Provence

 LE SERVICE PUBLIC DANS TOUS SES ÉTATS

Deuxième journée

Regards croisés de la philosophie et de la science politique

 

 

14H00

Introduction

                       Ghislaine Gallenga (AMU-IDEMEC)

Le service public comme esprit des institutions démocratiques

Thomas Boccon-Gibod, (Laboratoire Sophiapol, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Le service public du droit administratif au tournant du siècle dernier : invention d’un nouveau langage sur l’État dans un champ en construction

Charles Bosvieux-Onyekwelu (CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Discussion

Mustapha El-Miri (AMU-LEST)

 

 

 

Contact : transpume@gmail.com

 

JE Service public en réseau (Maroc)

AFICHE

 

Journée d’étude organisée par le programme TRANSPUMED dans le cadre de l’ATRI 5 (LabexMed), le programme transversal MMSH TRANSPUME – Transformations du service public en Méditerranée – et l’université Hassan II Casablanca (Maroc)

 Vendredi 12 septembre 2014

Faculté des sciences juridiques économiques et sociales

Mohammedia

Université Hassan II Casablanca

  CONSTITUER LE SERVICE PUBLIC EN RÉSEAU.

Objectifs et partenariats méditerranéens

Matinée : Premiers jalons d’une recherche pluridisciplinaire sur le service public en Méditerranée

Session publique

10H00 : Allocution d’ouverture

Monsieur le Doyen de la Faculté des sciences juridiques économiques et sociales (Université Hassan II Casablanca)

10H15 : Introduction. Généalogie d’ISPUME

Ghislaine Gallenga (AMU-IDEMEC), Laure Verdon (AMU-TELEMME)

10H45 :         Pause

11H00 : Table ronde. Présentation des participants et des partenaires institutionnels

12H00 :       Discussion

Après-Midi : Réflexions autour de la création de l’Institut du service public en Méditerranée (ISPUME), Groupement d’intérêt scientifique (GIS) du CNRS

Session privée

14H00 :       Session de travail sur la convention de création et de présentation du GIS

                                   Représentants des partenaires institutionnels

Contact : transpume@gmail.com

 

JE Le service public dans tous ses états 10 Avril 2014

logo AMU                         Logo-MMSH-Mini-COULEUR_72dpi_RVB                   logo-cnrs

 

Journée d’étude organisée par le programme transversal MMSH TRANSPUME – Transformations du service public en Méditerranée

 JEUDI 10 AVRIL 2014, salle 102, MMSH

 LE SERVICE PUBLIC DANS TOUS SES ÉTATS.

Pour une réflexion diachronique et méthodologique

13H30 :        Introduction. La nécessité d’une temporalité

Ghislaine Gallenga (AMU-IDEMEC), Laure Verdon (AMU-TELEMME)

14H00 :        Intérêt général, utilité publique, bien commun. Éléments d’archéologie de la notion de service public

Laure Verdon (AMU-TELEMME)

15H00 :        Service public de la culture et cultures du service public : quelques exemples en Provence (XIXe-XXIe siècles)

Laurent-Sébastien Fournier (Université de Nantes)

16H00 :        Intérêt général et biens communs dans l’Europe moderne : problèmes de méthode et cas d’étude

Diego Carnevale (LabexMed)

17H00 :        Table ronde conclusive

Anne Mailloux (AMU-LA3M)

Contact : transpume@gmail.com

 

JE Bien commun et service public en Méditerranée 23 novembre 2012

                         logo-cnrs                         Logo-MMSH-Mini-COULEUR_72dpi_RVB                 logo AMU  

JOURNÉE D’ETUDES

 vendredi 23 novembre 2012, MMSH (Aix-en-Provence), Salle 101

 Bien commun et service public en Méditerranée

 État des lieux et perspectives

 dans le cadre

du séminaire inter laboratoires USR3125 / MMSH associant les laboratoires IDEMEC / TELEMME / LAMES / LAMM / IREMAM / LEST

TRANSPUME Transformations des services publics en Méditerranée (Ghislaine Gallenga – AMU / IDEMEC) ;

9h30/12h 30 – Table ronde avec tous les partenaires du programme TRANSPUME

Session privée

Bilan et perspectives du séminaire inter laboratoires MMSH

Élaboration du contenu et du calendrier de la collaboration scientifique dans le cadre du programme TRANSPUME – SOCMED (Sociétés en Méditerranée, programme Mistrals, CNRS – IRD)

14h00/17h00

Session publique

Présentation de la journée : Ghislaine Gallenga (AMU / IDEMEC)

Laure VERDON (AMU – TELEMME) : « Bien commun et utilité publique à travers l’historiographie médiévale : un point récent sur la question ».

Randi DEGUILHEM (TELEMME) : « La notion du service public et l’intérêt général (al-maslaha al-‘âmma) dans la Méditerranée musulmane au 19e et au 20e siècle ».

Discussion

 

JE Transtur 12 octobre 2012

Workshop – Les reconfigurations contemporaines des relations public/privé en Turquie : 12/10/2012

Écrit par  

Workshop - Les reconfigurations contemporaines des relations public/privé en Turquie : 12/10/2012

Les reconfigurations contemporaines des relations public/privé en Turquie
The reshaping of public-private relationships in contemporary Turkey

***

IFEA, 12 octobre 2012
ANR TRANSTUR – CERI (groupe sociologie historique de l’économique) – IFEA

Problématique

Importance croissante des acteurs privés dans la fourniture de services sociaux ; privatisations d’entreprises publiques ; délégations à des acteurs privés dans de nombreux secteurs d’activité : en Turquie comme ailleurs, ce qui est couramment qualifié de « néo-libéralisme » fait sentir ses effets. Tout en gardant un éclairage comparatif, l’objectif de cette journée d’étude est d’analyser la trajectoire de la Turquie en ce domaine, à travers le prisme des relations public/privé. Ce pays a longtemps été caractérisé par une économie dirigée, avant le tournant libéral entamé dans les années 1980 et en voie d’achèvement depuis une décennie. Loin de la lecture d’une privatisation généralisée et d’un retrait tous azimuts de l’Etat, nous explorerons l’hypothèse selon laquelle les acteurs publics, aux niveaux national et local, gardent un rôle de premier plan, mais sous des formes renouvelées (gestion, interventions indirectes, décharges et délégations, régulations croisées). De ce fait, les zones de contact entre public et privé, les relations mouvantes entre ces secteurs, se trouvent au cœur des reconfigurations de pouvoir actuelles et permettent d’en proposer une lecture fine. Les termes public et privé, utilisés par commodité, ne sont pas ici définis a priori : non seulement les frontières entre l’un et l’autre sont toujours floues, mais les pratiques de chevauchement, la multiplicité des formes de propriété, des modes de régulation, des légitimités, des interventions et même des conceptions du public et du privé sont légion. A l’encontre d’une vision en termes dichotomiques public/privé, on privilégiera des lectures en termes de décharge, de délégation, d’intermédiaires, d’échanges, d’articulation. Il s’agira in fine, d’étudier l’émergence de nouvelles configurations d’intérêts, d’analyser la circulation complexe et conflictuelle du pouvoir pour, au final, déceler d’éventuelles ruptures dans les modes de gouvernement et dans la nature et les interventions de l’État. On tentera de qualifier les développements actuels en dépassant la simple étiquette de « néo-libéralisme », terme si large qui finit par perdre son sens. Dès lors, nous nous interrogerons sur des zones de contact et de négociation diverses, telles les privatisations et les diverses formes de délégation, l’intervention d’acteurs privés dans la fourniture de services publics et dans les prises de décision institutionnelles, les phénomènes de reconversions individuelles et d’articulations institutionnelles, la formation de diplomaties alternatives enchevêtrées dans les diplomaties traditionnelles (ONG et GONG, diplomaties d’entreprises).

Langues de travail

français et anglais

Participants

Béatrice Hibou (CNRS/CERI-Sciences Po)
Ayse Bugra (Boğaziçi Universitesi)
Jean-François Pérouse (IFEA)
Élise Massicard (IFEA)
Gabrielle Angey (IFEA)
Zeynep Kadirbeyoğlu (Bogaziçi Universitesi)
Ghislaine Gallenga (Université de Provence, IDEMEC)
Bilgesu Sümer (Bogaziçi University /100. Yil University)
Françoise Dreyfus (Université de Paris I Sorbonne)

 

JE Service public et modes de gouvernement Regards croisés en Méditerranée 3 mai 2011

Université Aix-Marseille I

Maison Méditerranéenne des Sciences de l’homme (MMSH)

 

 

 

Logo-MMSH-Mini-COULEUR_72dpi_RVB                          logo-cnrs                                          logo_univ_provence 

JOURNÉE D’ETUDES

 organisée à la MMSH (Aix-en-Provence), Salle Georges Duby, le mardi 3 mai 2011

 Service public et modes de gouvernement

 Regards croisés en Méditerranée

 dans le cadre

du séminaire inter laboratoires USR3125 / MMSH associant les laboratoires IDEMEC / TELEMME / LAMES / LAMM / IREMAM / LEST

Transformations des services publics en Méditerranée (Ghislaine Gallenga – Université de Provence / IDEMEC) ;

9H15 : Accueil

 9h30/12h – Ce que les modes de gouvernement dans l’Empire ottoman et en Turquie disent du service public.

Éclairages et pistes à partir de l’ANR TRANSTUR (Ordonner et Transiger. Modes de gouvernement et d’administration en Turquie et dans l’Empire ottoman depuis les Tanzimat)

Session publique

Présentation de la journée : Ghislaine Gallenga (Université de Provence / IDEMEC)

Marc Aymes (CNRS/CETOBaC) :

Périmètres de l’action de l’État et savoirs de gouvernement

Élise Massicard (IFEA) :

Déneutralisation des institutions, ciblage des bénéficiaires et difficultés de formuler un « intérêt général »

Muriel Girard (CETOBaC, CNRS) :

Transaction et échanges: acteurs privés et statuts intermédiaires dans la fourniture de « services publics »

Discussion

13h30/17h00 – Coopération scientifique : perspectives transpume / transtur

Session privée

Saïd Belguidoum, IREMAM

Véronique Bontemps, IDEMEC

Corine Eyraud, LAMES

Ghislaine Gallenga, IDEMEC

Anne Mailloux, LAMM

Patrick Perez, LAMES

Laure Verdon, TELEMME

Mustapha El Miri, LEST

Marc Aymes (CNRS/CETOBaC)

Élise Massicard (IFEA)

Muriel Girard (CETOBaC, CNRS)

Dialogues pluridisciplinaires autour de la notion de service public

Élaboration du contenu et du calendrier de la collaboration scientifique