IDEMEC

Logo_Idemec_Nom-A9-2_7-300-RVB-59649

L’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (Idemec) est une unité mixte de recherche associant l’Université d’Aix-Marseille (Aix-Marseille Université – AMU) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il est rattaché au Département d’anthropologie de l’AMU et à l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS. L’Idemec est intégré dans l’ensemble fonctionnel de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d’Aix-en-Provence.

L’Idemec mène des travaux comparatifs sur les mondes européen, méditerranéen, moyen-oriental et sur l’aire créole. Sur chacun de ces domaines, et en particulier sur chacune des « régions » méditerranéennes et moyen-orientales (de l’Iran au Maroc en passant par les Balkans et l’Italie), le laboratoire réunit des spécialistes et une documentation originale. Il entretient des relations suivies avec plusieurs institutions (instituts français de recherche à l’étranger, universités, musées, etc.) dans chacun des pays où ses membres poursuivent leurs travaux. L’Idemec est associé au nouveau Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille.
L’Idemec attribue une importance particulière à la qualité des recherches empiriques et à leur dimension comparative. Les compétences acquises nourrissent une réflexion continue, lors des séminaires et journées d’étude, sur les méthodes et les concepts ethnologiques, a fortiori quand ceux-ci sont appliqués au monde occidental contemporain, un champ que les chercheurs du laboratoire ont contribué à défricher.

Enfin, les enseignants-chercheurs et les chercheurs de l’Idemec participent activement à la formation à la recherche. Ils assurent différents cours de licence et de master au sein du Département d’anthropologie de l’AMU et accompagnent dans leurs travaux les doctorants accueillis par le laboratoire.

D’un point de vue général, les recherches de l’Idemec s’efforcent constamment de conjuguer un fort ancrage ethnographique avec une grande attention à la dimension comparative. Ces explorations ethnographiques et les raisonnements comparatifs tentent de saisir le dynamisme des phénomènes de croisement, de contact, de transfert, mais aussi d’opposition et de conflit, entre cultures et sociétés.
Le cadre géographique de référence de nos recherches est la Méditerranée. Cet espace est conçu comme un « laboratoire » permettant de poser de manière pertinente un ensemble de questions d’intérêt plus général. En effet, le brassage des identités et la densité des échanges cohabitent ici avec le durcissement des contrastes et des antagonismes. La recherche anthropologique menée dans un tel contexte peut ainsi apporter des éléments significatifs pour penser le monde contemporain de manière à la fois dynamique et rigoureuse.

http://www.idemec.cnrs.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *